Comment différencier les essences de bois et laquelle choisir ?

Le bois est une matière noble et écologique qui est aujourd’hui largement utilisée que ce soit pour construire des maisons, se chauffer, réaliser des meubles etc. Le bois se distingue par ses essences de bois. Une essence de bois correspond à une espèce d’arbre, chacune d’entre elle avec sa singularité, particularité et utilité.

Les différentes essences de bois

Avant toute chose, il est essentiel de prendre en considération la dimension environnementale de l’utilisation du bois. Ainsi, il faut au maximum favoriser les bois locaux afin d’éviter une empreinte carbone inutile par son transport et l’utilisation de bois dont la surexploitation abusive en a fait des essences en voie d’extinction. Il existe en Europe de nombreux bois de très belle qualité permettant toutes les constructions et créations. Il existe deux labels de références en matière d’exploitation forestière : le label FSC pour les forêts gérées durablement et le label PEFC pour une pratique forestière responsable et sociale.

Caractéristiques de chaque essence de bois

Les bois sont classés selon de nombreux critères : durabilité, densité, esthétique, disponibilité, usure, résistance… L’esthétique des bois portent sur la présence de noeuds, d’altérations, de résine etc. La dureté des bois font l’objet d’un classement A – D, des bois les plus souples aux plus durs. Cependant, c’est la classe d’emploi, relative à la durabilité, à laquelle on se réfère le plus souvent.
La durabilité est la capacité du bois à résister aux attaques extérieures. Le bois possède une durabilité naturelle, c’est à dire intrinsèque, et une durabilité conférée, à savoir celle qu’on peut lui donner en le traitant. Les cinq classes d’emploi catégorisent les bois selon leur l’imprégnabilité en fonction de l’exposition à l’humidité et leur résistances aux champignons, termites etc. La classe 1 désigne les bois secs exposé à un taux d’humidité de moins de 20%, la classe 5, les bois en contact permanent avec l’eau de mer.

Les familles d’essences de bois

On distingue trois familles de bois :

  • Les feuillus reconnus pour leur stabilité et résistance. Ce sont les grands arbres tels le chêne, le frêne ou encore le hêtre aux belles feuilles reconnaissables. Ces arbres se dénudent en automne. Le chêne est le feuillu le plus répandu en France.
  • Les résineux font référence aux conifères, les arbres à aiguilles tels l’épicéa, le pin ou le sapin. Leur bois est composé de résine, une sève que l’on trouve dans leur écorce et leurs feuilles. Ils ne perdent pas leurs aiguilles.
  • Les exotiques sont généralement des bois très résistants et imputrescibles. Ils sont très appréciés pour les aménagements extérieurs. Cependant, ils proviennent de forêts d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique du Sud et leur exploitation est très controversée car souvent abusive et illégale.

Quelles essences de bois pour quelle utilisation ?

Le bois est utilisé pour les constructions en bois, le parquet, des revêtements muraux, le chauffage, les meubles etc. A chaque chose son bois.

Les ouvrages en bois

Les feuillus comme le chêne, le Frêne, le Hêtre, le Châtaignier, l’Erable, le Bouleau ou encore le Merisier sont plébiscités pour les constructions de maison en bois mais également pour les parquets, menuiserie intérieure et extérieure et l’ébénisterie. Ce sont les stars de la décoration d’intérieur et sont très présents en Europe.
Les résineux comprennent des essences de bois tels que l’Épicéa, le Mélèze, le Pin, le Sapin. Ces bois à teinte claire sont bons marché et beaucoup utilisés du fait de leur grande disponibilité locale. Ils sont cependant moins résistants que les bois feuillus et devront être traités. Ils seront plus adaptés à des revêtements muraux que pour du parquet.
Les ébénistes aiment travailler les bois dits précieux. Ils proviennent d’arbres qui nécessitent plus de temps de séchage et de travail. Ces essences comprennent de nombreux arbres fruitiers : cerisier, poirier, néflier, merisier, olivier, ou encore le noyer.

Le bois de chauffage

Chaque bois possède un pouvoir calorifique, c’est-à-dire la quantité de chaleur qu’il produit à la combustion et qui lui est propre. Pour le bois de chauffage c’est, entre autres, un des critères à prendre en compte. Pour une meilleure chauffe, le bois doit être sec. Les bois durs dégage plus de chaleur et dure plus longtemps. On privilégie ainsi les bois tels que celui provenant du chêne, du châtaignier, de l’orme ou du frêne.

Le dilemme des bois exotiques

Enfin, les bois exotiques sont des bois durs particulièrement appréciés pour leur résistance incomparable à l’humidité et leur qualité esthétique. Parmi les plus connus, on trouve l’acacia, le teck, l’ipé ou encore l’iroko. Ils sont parfaits pour les installations extérieures. Aujourd’hui cependant, dans un souci de préservation environnementale, il est possible d’utiliser d’autres types de bois durs et de leur appliquer une finition qui permettra de les protéger et de changer leur teinte. L’Union Internationale pour la conservation de la Nature et Greenpeace ont établi un liste des bois déconseillés à l’utilisation car en surexploitation abusive.

Les tarifs des essences de bois

Le prix des essences de bois varie naturellement en fonction de l’essence et de leur provenance. Une essence locale sera moins chère qu’une essence importée. Ensuite, rentreront en compte des critères de qualités – le prix d’une même essence peut varier selon la qualité de lot, l’utilisation que l’on va en faire, extérieur ou intérieur, le volume etc.
La règle générale veut, au regard des éléments cités ci-dessus que les bois exotiques seront de fait plus chers que bois locaux ou Européens. Les bois que l’on appelle précieux issus notamment des arbres fruitiers, sont également assez coûteux.
A titre indicatif, pour un parquet, il faudra s’orienter vers du bois dur de préférence. Un bois plus tendre peut être employé mais avec un revêtement de protection et en sachant qu’il durera moins longtemps dans le temps. Le prix s’en ressentira. A titre d’exemple :

  • Bois tendre : un parquet en pin peut commencer à 10€ le m².
  • Bois dur : un parquet en chêne ou en hêtre avoisinera les 50€ du m².
  • Bois précieux : un parquet en noyer, bois précieux, montera à 90€ en moyenne le m².
  • Bois exotique : un parquet en teck peut facilement dépasser les 100 du m².
    Pour une charpente en bois, le tarif se calculera au mètre cube.
  • Bois tendre : le pin brut e trouve à partir de 250€ le m3
  • Bois dur : le chêne, bien plus couteux, oscillera entre 400€ et 550€ le m3
    Pour information, le bois exotique, l’acajou de Cuba, essence en voie d’extinction pour cause d’exploitation abusive, est aujourd’hui le bois le plus cher du monde. Son prix avoisine les 50 000€ du m² !

Faites des choix réfléchis pour vos essences de bois. Renseignez-vous, demandez conseil. 16, vous obtiendrez de très bon résultats esthétiques, thermiques et un excellent rapport qualité prix, tout en préservant notre capital bois.

Une maison en bois : Aménager et décorer sa maison avec du bois