Bien entretenir sa maison en bois

Votre terrasse ou votre habitat est construit en bois, et vous vous demandez quelles sont les meilleures pratiques pour la conservation ?

Ce qui va suivre va vous plaire !

Il faut savoir que la plupart des bois sont traités, donc déjà résistants.

Le bois n’est pas un matériau comme les autres, car il est vivant ! Cela peut faire sourire, mais tout comme un être vivant, il faut le nourrir, en prendre soin régulièrement.

Après quelques années, le bois peut commencer à montrer de légers signes de faiblesses, comme une partie externe ternie et séchée par le soleil.

En effet, les parties extérieures d’une construction bois tels que les bardages sont exposés toute l’année au soleil, aux intempéries, aux moisissures, champignons, etc.

Bien que leurs propriétés soient naturellement robustes, les bois d’extérieurs doivent être entretenus pour conserver leurs caractéristiques.

D’autre part, même si l’ossature bois ou les charpentes ne requièrent pas vraiment d’attention particulière, l’isolant, les bois massifs, les poutres doivent être surveillées de temps en temps. L’étanchéité du toit est primordiale pour éviter les infiltrations dans les murs !

Pour être sûr d’agir correctement, il est important de suivre les conseils du constructeur, qui fournit souvent des solutions clé en main.

Quels sont les produits d’entretien les plus courants ?

Les produits nécessaires à l’entretien d’une maison en bois

Selon les produits utilisés et leur efficacité, il y a deux écoles : les produits DIY, mixant des condiments du quotidien, ou les produits industriels. Les deux peuvent être complémentaires !

À l’intérieur de la maison

Pour les bois des parties intérieures de la maison, le vinaigre blanc est remarquable pour redonner un éclat au bois. Il existe aussi plusieurs gammes de cirage naturel, confectionnées à partir d’huile d’olive vierge extra, nourrissante pour le bois. Les cirages industriels sont également efficaces, à utiliser si possible sans parfum et respectant une charte éco-responsable.

À l’extérieur de la maison

Pour les volets des constructions traditionnelles en bois, les laques et huiles permettent de renforcer l’étanchéité des essences.

Si les lames du bardage sont orientées horizontalement, c’est l’eau qui ne s’écoule pas entièrement qui accentue leur vieillissement. Si les lames sont verticales et donc en contact avec le sol, c’est l’humidité du sol qui peut les altérer.

La bonne nouvelle pour les citadins, c’est qu’une façade en bois nécessite moins d’entretien en zone urbaine qu’au bord de la mer ou à la campagne, zones plus exposées aux aléas du climat.

L’entretien et le nettoyage

Selon les modèles de maison, les bois sur mesure ou industriels, les méthodes d’entretien et de nettoyage diffèrent.

En extérieur, passer de la lasure est avantageux économiquement, cela agit comme une crème solaire pour bois. Les lasures s’adaptent à leur essence de bois.

La peinture est plus onéreuse, mais filtre les UV à 100%. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la peinture ne dure pas plus longtemps, et peut également obstruer les veines du bois

Pour les poutres, charpentes, menuiseries, appliquer dès le début un traitement préventif contre les insectes de type termites est constructif, car cela reste actif une dizaine d’années !

Isoler phoniquement et thermiquement au mieux sa maison

L’inertie thermique est assurée par une isolation située à l’intérieur des panneaux assemblés par entures multiples, autour de l’ossature.

C’est la garantie d’obtenir :

  • Une température constante dans la maison ;
  • Une isolation phonique, vous n’entendrez pas les bruits de voisinage ;
  • Une maison passive, avec une consommation énergétique très basse au mètre carré ;

Bien sûr l’isolation thermique fonctionne à condition que la maison soit parfaitement étanche !

Comment contrôler l’étanchéité de sa maison en bois ?

L’entretien passe aussi par des vérifications constantes de l’étanchéité à tous les niveaux.

Surélévation du rez-de-chaussée

Si votre maison est située en bord de mer, en montagne, ou près d’une rivière, il est essentiel de surélever la maison sur ses fondations, hors d’eau. L’avantage est d’avoir un agrandissement du stockage au sol, en veillant bien à ce que les espaces de rangements soient parfaitement étanches !

Protéger les revêtements extérieurs

Avant tout chose, le revêtement extérieur de votre maison est soumis aux règles d’urbanisme locales qui s’appliquent à votre commune, que ce soit une auto-construction ou non.
Les bardages bois sont généralement imputrescibles. Pour les autres solutions, il existe des enduits ou crépis. Ces derniers ont l’avantage d’être imperméabilisants, et favorisent l’évacuation de la vapeur d’eau !

Un toit végétalisé

Pour les charpentes à toits plats, les produits bitumeux sont largement privilégiés. Les matériaux en PVC sont aussi performants. Un des seuls inconvénients est de nature esthétique. Une solution offre une belle qualité visuelle : la toiture végétalisée. Cette technique écologique ravit l’aspect extérieur de la maison en bois, tout en apportant une performance acoustique et thermique supplémentaire. Le toit-terrasse végétalisé change d’aspect selon les saisons, un attrait qui séduit nombre de conceptions architecturales HQE (Haute Qualité Environnementale).

Vous avez besoin de renseignements supplémentaires ? L’idéal est de contacter un professionnel de l’entretien d’une maison en bois, qui saura vous guider précisément.

Une maison en bois : Aménager et décorer sa maison avec du bois