Les caractéristiques du parquet en pin

Intemporel et chaleureux, le parquet en pin apporte une esthétique naturelle et pleine de cachet aux intérieurs. Apprécié pour son excellent rapport qualité prix, ce bois résineux nécessite toutefois un traitement afin d’assurer sa durabilité.

Voici tout ce que vous devez savoir que le plancher en bois de pin.

Le pin, un bois économique et résistant

Le Pin est un bois de couleur rosée, au fil droit et au grain moyen à grossier. Il est largement cultivé en France et en Europe : sa croissance rapide permet de l’avoir en grande disponibilité, de limiter son transport et donc de le vendre à un prix très abordable. Généralement, il provient de productions locales et de forêts écocertifiées, notamment le pin maritime.

Souple et facile à travailler, le Pin est le bois le plus utilisé pour la charpenterie et la menuiserie. On le retrouve également souvent dans le mobilier, le bardage, les parements et les parquets. Il est impératif de traiter le pin contre l’humidité, car il supporte mal les variations hygrométriques. Il pourra ensuite être posé partout dans la maison.

Toutefois, attention à la tendreté du pin lorsqu’il n’est pas suffisamment vieilli, qui se marque facilement au poinçonnement sous des charges lourdes ou des pressions élevées (chute d’objets, talons aiguilles, etc).

Les différentes espèces de pin

Le Pin Sylvestre possède une couleur typique allant du rosé au brun rougeâtre. Il possède un veinage à fort contraste, avec des cernes étroits et réguliers et des petits noeuds. Il est réputé pour sa grande résistance et son adaptabilité aux variations de températures. Il se traite très facilement afin de devenir durable et résistant sur le long terme.

Aussi appelé Pin du Nord ou Pin de Riga, il est courant de retrouver l’appellation sapin Rouge ou Sapin rouge du Nord (SRN). Cette dénomination commerciale regroupe en réalité une partie de la famille de pinacées, qui couvre près de 250 espèces.

Le pin de Caroline est tendre et facile à travailler. Il possède un grain fin et des noeuds gras sur un fond miel doré. Son aspect s’accorde à la fois aux décorations traditionnelles et contemporaines. On le retrouve souvent dans les chambres à coucher et les espaces détente.

Le pin maritime ou pin des Landes est un bois peu nerveux, de grain moyen à grossier, avec une teinte allant du jaune orangé au brun rougeâtre. Ce résineux est un bois mi-dur, d’une densité qui varie de 450 à 650 Kg/m³. Très réceptif aux traitements, il s’adapte à de multiples usages et possède une bonne résistance mécanique contre l’usure, les passages, le poinçonnement et les agents chimiques. Il est relativement souple au pas, et offre une bonne isolation phonique et thermique. Sain et hygiénique, le pin maritime a la particularité de ne pas retenir la poussière, ne constitue pas un milieu microbien et ne provoque donc pas d’allergies.

Enfin, le Pitchpin est une espèce dans les tonalités orangées, offrant un parquet noueux et veiné. Avec son aspect rustique, on le retrouve principalement en rénovation. Ce bois dur et lourd est toutefois raide et cassant au choc. Il est généralement vendu brut.

Bien choisir son parquet en Pin

Après avoir choisi le type de pose en fonction du support (solives, lambourdes, plancher chauffant, etc), on sélectionne les dimensions des lames et la qualité du bois.

Cette dernière est définie en fonction de l’aspect visuel et de la densité des noeuds apparent, exprimés par 2 lettres et éventuellement un chiffre :

  • AB : rustique, le bois n’a pas de noeuds apparents et n’ont pas de veinage rouge.
  • CD : le bois possède des noeuds et un veinage coloré, mais sans trous.
  • ECO ou déclassé : le bois possède de gros noeuds, quelques traces colorées et d’éventuels trous provoqués par la chute de noeuds.

Poser un parquet en pin

Tout comme le sapin, l’essence de pin se décline uniquement en parquet massif.

Il peut se poser :

  • En pose clouée : il s’agit de la pose traditionnelle, où les lames sont directement clouées sur les solives ou les lambourdes. Il existe différentes largeurs : 120,140 ou 160 mm selon l’effet recherché. Généralement, elles ont une épaisseur standard de 22 mm. Les lames de pin se déclinent de 2 manières : en simple face, où une seule face est apparente et destinée à être posée sur un sol fini. La version double-face est utilisée lorsqu’une le parquet est visible en tant que plafond de la pièce située au-dessous. Les lames reçoivent une finition sur les deux faces afin d’être esthétiques aussi bien sur le plancher du dessus que sur le plafond du dessous.
  • En pose collée : les lames sont assemblées par collage sur la dalle, avec un isolant et un frein-vapeur. Cette pose est particulièrement adaptée aux planchers chauffants et/ou rafraîchissants.
  • En pose flottante : les lames ne sont pas fixées au support du plancher, mais assemblées entre elles par un système de clips, ou en collant les rainures. Dans le cas d’un parquet en pin, attention à étudier la qualité et la solidité du système d’emboîtement des lames, car il s’agit d’un bois cassant au choc.

Les finitions

Après avoir appliqué des traitements anti-fongiques et anti-humidité, vous pouvez opter pour toute la palette de finitions pour bois. Généralement, le parquet en pin est livré brut, parfait pour ceux qui souhaitent conserver son authenticité. Pour une finition plus aboutie, d’autres fabricants le proposent déjà vernis en usine, avec une déclinaison d’aspects du plus naturel au plus contemporain.

Le prix du parquet en pin

L’achat de lames de parquet en pin massif peut se faire en magasin spécialisé, en grande surface de bricolage, en scierie et sur internet.

Hors frais de pose et de livraison, le parquet en pin se vend entre 10 € le m² pour un produit déclassé ou en promotion, jusqu’à 30 € le m² environ.

Une maison en bois : Aménager et décorer sa maison avec du bois