Le parquet en liège pour un intérieur original

29Vous souvenez-vous des sols en lièges des années 1970 ? Fini les dalles à l’aspect « bouchon », ce revêtement de sol est désormais très tendance pour une décoration au naturel. Excellent isolant thermique et acoustique, écologique et résistant, ce matériau ne manque pas d’atouts pour trouver sa place dans nos intérieurs.

Zoom sur le retour de ce matériau contemporain.

Les caractéristiques d’un sol en liège

Jusqu’alors utilisé comme isolants pour les maisons, les fabricants de liège l’ont remis au goût du jour en proposant une nouvelle technologie de parquet.

Un sol en liège est composé de différentes couches pressées sur un support de fibres de bois. La surface est recouverte d’un vernis pour l’imperméabiliser et devenir proche du stratifié ou contrecollé. On obtient un parquet de faible épaisseur (de 3 à 6 mm) : idéal pour les projets de rénovation !

Contrairement aux idées reçues, il s’agit d’un matériau très résistant au poinçonnement de par son élasticité (il reprend immédiatement sa forme initiale). Cette souplesse absorbe les chocs et réduit la pression sur vos pieds et votre dos, offrant un confort de marche significatif.

Bon à savoir : le poinçonnement est un indicateur qui définit la résistance d’un sol à l’impact, souvent selon la référence du talon aiguille. Il fait partie du classement UPEC, provenant de la norme française sur les parquets.

Autre avantage non négligeable : son faible impact environnemental. Produit essentiellement en Europe, on prélève uniquement l’écorce du chêne liège environ tous les 9 ans, laissant la possibilité à l’arbre de se régénérer.

Un isolant naturel

Le liège est une essence naturellement isolante thermiquement et phoniquement. En comparaison d’un parquet flottant ou stratifié, elle absorbe jusqu’à 50 % des bruits de pas, offrant un confort acoustique indéniable : parfait pour insonoriser les maisons à étages ou les immeubles !

De la même manière, un parquet en liège conserve la chaleur et une température stable en toute saison. Un choix judicieux pour un chauffage au sol !

Le liège, un bois pas moderne ?

Il est vrai qu’auparavant, l’esthétique du liège était discutable et le rendu peu moderne. Pour séduire davantage de consommateurs, les fabricants ont retravaillé son aspect pour obtenir un revêtement décoratif.

Le liège teinté se décline en divers coloris : blanc grisé, miel, brun foncé…

Si vous n’aimez pas son aspect brut et rustique, il peut adopter un style plus contemporain. Avec l’impression numérique, le marché propose désormais de nombreux modèles imitant le bois, le béton ou la pierre naturelle !

Poser un parquet en liège

Selon vos goûts, ce parquet se décline en 2 formats :

  • Les dalles (400 600 mm) : pour imiter le carrelage avec décors minéraux. Il s’agit souvent d’aggloméré contenant des résines.
  • Les lames (140/180 1 200 mm): pour imiter le parquet. Il est possible de les poser en bâton rompu pour un rendu encore plus décoratif.

Les dimensions sont extrêmement variables d’un fabricant à l’autre.

Le liège se pose de 2 manières :

  • La pose collée : on encolle les pièces avec une colle contact Néoprène ou à solvant aqueux. Cette technique convient parfaitement à la construction neuve ou en rénovation.
  • La pose flottante : à poser en assemblage clipsable avec le même système de rainures et de languettes qu’un parquet classique.

Les autres types de lièges

Le liège est un matériau très utilisé en sous-couche pour tout type de parquet en pose flottante. Fabriqué à partir de résidus d’écorces de liège, ces rouleaux de 4 mm d’épaisseur permettent de diminuer l’acoustique des habitations de 19 décibels, conformément aux normes d’isolation phonique des sols.

Certains revêtements se composent de liège et de vinyle (PVC). Cette combinaison permet de bénéficier des tous ses avantages, en offrant une surface encore plus de résistance à l’usure (griffures, tâches, passages fréquents) et à la pression (meubles lourds). De plus, ce matériau est compatible avec les pièces humides.

Le prix du parquet en liège

Un sol en liège est relativement abordable (prix hors coût d’installation) :

  • Le liège à encliqueter coûte entre 22 et 50 € le m².
  • Le liège à coller coûte entre 31 à 68 € le m².

Par son procédé de fabrication, le liège à impression numérique coûte plus cher : entre 50 et 60 € le m².

Une sous-couche en liège coûte entre 10 et 30 € le m² selon l’épaisseur et la densité.

Quant au prix d’installation, vous pouvez compter entre 50 et 100 € le m² pour l’ensemble de la pose.

Vous êtes convaincus par les avantages d’un sol en liège ? N’hésitez pas à le faire installer par un professionnel. Si vous préférez vous en charger vous-même, découvrez la pose facile avec le parquet clipsable !

Une maison en bois : Aménager et décorer sa maison avec du bois