Parquet massif, flottant ou stratifié… Comment l’entretenir au quotidien ?

Le parquet est un véritable atout charme pour votre décoration. Indémodable, il s’intègre à tous les styles : qu’il soit ancien ou moderne, foncé ou clair, il apporte une touche indéniablement chic à votre intérieur. Très agréable à vivre, c’est un sol résistant et facile à entretenir.
Dans cet article, nous vous expliquons comment nettoyer son parquet, qu’il soit en bois massif, en PVC, stratifié ou encore laissé brut.

Les différentes sortes de parquet

Le parquet s’adapte à toutes les décos et prend mille visages. Il peut être fumé ou brûlé, présenter des lames droites ou en chevrons, larges ou fines… Il joue également la carte de la diversité au niveau des teintes : foncé ou clair, et même teinté avec une palette de couleurs très variées : des blancs, des bruns, des gris, des noirs et même rose ou miel. Mais quelles sont les grandes familles de parquet ?

Le parquet massif

C’est le parquet typique des maisons anciennes qui craque sous les pas : élégant et authentique, il a une belle durée de vie. Il se compose de lames qui peuvent être clouées ou collées.
Le parquet en bois se décline en de nombreuses essences classées en quatre catégories de A à D selon leur dureté (D représentant les bois les plus durs et résistants) :

  • Catégorie A : le sapin, le pin sylvestre, l’épicéa
  • Catégorie B : le pin maritime, le bouleau, le châtaigner, le mélèze…
  • Catégorie C : le teck, l’amarante, le bambou…
  • Catégorie D : le chêne, le hêtre, l’érable, le frêne, le wengé…

Le parquet flottant ou parquet contrecollé

C’est un parquet très apprécié, d’autant qu’il peut être personnalisé en le peignant. Il est composé de trois couches :

  • une sous-couche dite de contre-balancement pour assurer la stabilité du parquet ;
  • une couche en bois simple comme le bouleau ou le pin ;
  • une couche de parement en bois plus noble (chêne, merisier…).

Les lames peuvent être collées ou clipsées entre elles, et protégées par une cire ou un vernis.

Le parquet stratifié

Le parquet stratifié n’est pas constitué de bois. En effet, ce revêtement à base d’aggloméré se contente d’imiter l’aspect du bois, parfois de manière bluffante. Il est recouvert d’une résine protectrice et nécessite une pose flottante. L’avantage du stratifié est qu’il coûte nettement moins cher qu’un parquet en bois. Facile à installer, il est cependant plus fragile et moins durable que le parquet massif.

Le parquet vinyle

Le revêtement de sol en vinyle ou PVC imitation parquet est une bonne alternative déco au parquet en bois, notamment lors d’une rénovation. Il présente deux avantages certains : non seulement il est plus économique, mais il est aussi très facile d’entretien. Pour le nettoyer, un produit classique pour le sol suffira. Il est cependant moins résistant qu’un plancher en bois.

Comment nettoyer un parquet ?

Plusieurs choix s’offrent à vous en fonction de la finition de votre parquet et de l’intensité d’usure : votre plancher parqueté est-il dans une pièce très passante nécessitant un entretien accru ou, au contraire, dans une pièce peu utilisée ?Quoi qu’il en soit, la première étape d’entretien sera la même pour tous les parquets : commencez toujours par le dépoussiérer. Aspirateur ou balai doux, à vous de choisir !

Un parquet vernis ou vitrifié

Ce type de parquet se nettoie avec un chiffon microfibre ou une serpillière humide. Vous pouvez utiliser un produit doux spécialement adapté pour plus d’efficacité.
À savoir, un parquet vitrifié doit être lustré deux fois par an avec un produit adapté pour lui redonner de la brillance.

Un parquet huilé

Passez une serpillère sèche ou à peine humidifiée avec un produit nourrissant spécial parquet huilé ou du savon noir. Ensuite, lustrez avec un chiffon doux.
Appliquez également une nouvelle couche d’huile au minimum tous les six mois. Vous aurez le choix entre différentes huiles : huile de lin, huile dure, huile-cire

Un parquet ciré

Le parquet ciré demande également de l’entretien et doit être lustré au moins une fois par semaine. Nettoyez votre parquet ciré avec une serpillière à peine humide. S’il est tâché, la solution est de le poncer délicatement avant l’application d’une nouvelle couche de cire.

Un parquet en bois brut naturel

Si votre parquet n’a pas été traité, il est grandement conseillé de ne pas utiliser de détergents ou d’ammoniaque pour son entretien. Ces produits sont agressifs et pourraient causer des abrasions. Privilégiez un nettoyant doux comme du savon noir liquide et de l’eau ou un peu de vinaigre blanc.
Frottez doucement la surface dans le sens du bois avec une brosse en chiendent. Vous pouvez également effectuer un ponçage une ou deux fois par an et lui redonner un peu d’éclat à l’aide d’un rénovateur.

4 conseils de prévention pour l’entretien de votre parquet

Si l’entretien régulier de votre parquet est la clé de sa beauté, voici quatre conseils pour protéger votre parquet au quotidien.

1- Éviter le nettoyage à grande eau

L’eau ne fait pas bon ménage avec le bois, exception faite des parquets spécifiquement adaptés aux pièces humides comme la salle de bain, la buanderie ou la cuisine.
Utilisez donc une serpillère ou un chiffon légèrement humide pour nettoyer votre sol, ou lavez-le à sec après avoir passé l’aspirateur ou le balai. Si toutefois vous constatez des tâches rebelles, une éponge humidifiée devrait en venir à bout.

2- Protéger les sols aux endroits stratégiques

Afin éviter les rayures sur votre parquet, pensez à mettre un tapis en protection des endroits fréquentés (sous l’espace dinatoire, à l’entrée de la maison…). Équipez également de tampons en feutres ou de patins vos chaises, votre table ou vos meubles susceptibles d’être tirés ou déplacés. Ils risqueraient d’abîmer à l’usure votre parquet.

3- Éviter de marcher sur votre parquet en chaussures

Et pas uniquement les chaussures à talons, qui peuvent en effet rayer votre sol parqueté. Les chaussures de ville peuvent charrier sous leurs semelles toute sorte de débris qui pourraient altérer ou abîmer votre parquet : caillou, gravillons, branchage, terre… L’idéal est donc si possible de vous déchausser et d’inviter vos hôtes à faire de même.

4- Changer la configuration de votre pièce régulièrement

Selon l’exposition au soleil et à la lumière, votre parquet ne vieillit pas de la même façon. Pour éviter d’avoir des décolorations trop flagrantes, pensez à réorganiser votre pièce de temps à autre. Les tapis changent ainsi de place et le parquet vieillit alors de façon plus uniforme.

Le parquet a tout pour plaire : c’est non seulement un élément phare de votre déco, mais il est aussi pratique, sain et résistant. Suivre nos conseils et astuces devrait vous aider à l’entretenir et à lui assurer plus de pérennité pour en profiter encore longtemps.

Une maison en bois : Aménager et décorer sa maison avec du bois