Du parquet massif pour son intérieur

Le parquet massif, contrairement au sol stratifié ou contrecollé, est un élément unique entièrement composé de bois. Matériau noble et traditionnel, il équipe encore aujourd’hui les châteaux, les hôtels particuliers et les maisons bourgeoises.

En effet, il possède une incroyable longévité, et peut durer jusqu’à une centaine d’années ! Aujourd’hui, son esthétique brute est toujours appréciée aussi bien dans les intérieurs modernes que plus anciens.

Voici tout ce que vous devez savoir sur le parquet massif.

Un parquet résistant à toute épreuve

Naturel et esthétique, le meilleur atout du parquet massif reste son incroyable durabilité. Il est usiné à partir d’une planche, intégralement composée d’une seule essence de bois. Cette particularité lui confère une excellente stabilité dans le temps, lui permettant de tenir jusqu’à une centaine d’années, voire plus !

Cette résistance est ainsi particulièrement adaptée à un passage fréquent, à condition de choisir la bonne épaisseur et essence de bois. Son entretien dépend de la finition choisie, mais si son épaisseur est suffisante, il est possible de le rénover plusieurs fois en ponçant sa surface.

On distingue 3 familles de parquet massif en fonction de leur épaisseur :

  • Les parquets traditionnels : d’une épaisseur de 23 mm, qui s’installent sur des lambourdes.
  • Les parquets minces : d’une épaisseur de 10 à 15 mm, ils sont plutôt destinés à être collés et s’intègrent mieux en rénovation.
  • Les lamelles sur chant : lamelles de 10 à 24 mm, juxtaposées et assemblées sur une trame arrière en filet.

Par son épaisseur, le parquet massif possède également d’excellentes qualités thermiques et phoniques, ce qui permet de réaliser des économies et de bénéficier d’un confort non négligeable.

Quelles essences de bois ?

Généralement, les parquets massifs sont fabriqués en chêne, mais l’offre s’est considérablement développée et propose aujourd’hui une large gamme d’essences aux aspects variés : surface colorée, veinée, avec ou sans noeuds, effet vieilli…

Essences Européennes ou tropicales, vous pourrez obtenir un parquet massif en frêne, châtaigner, en pin, en merbeau, en teck, en wengé, en acacia ou encore en noyer.

Bon à savoir : le bois étant une matière vivante, le parquet massif évolue et se patine avec le temps, ce qui accentue davantage son aspect décoratif ! Cependant, certains bois sont plus nerveux que d’autres et ont tendance à bouger plus facilement. Renseignez-vous bien sur l’essence que vous choisirez, bien qu’il s’agisse d’une affaire de goût !

Poser du parquet massif

Un parquet massif, étant totalement solidaire de son support, ne peut être posé qu’en pose clouée ou collée. On assemble les lames à l’aide de rainures et de languettes, côtés mâles et femelles. La pose flottante est à proscrire, car les lames risquent de tuiler par les variations hygrométriques provoquées par le bois !

La pose clouée : il s’agit de la technique la plus traditionnelle, et demande du temps et du savoir-faire. Elle consiste à clouer les lames perpendiculairement sur un quadrillage de pièces de bois appelées lambourdes. Celles-ci sont collées sur une couche isolante : il peut s’agir d’une dalle béton ou de solives.

La pose collée : elle consiste à coller directement les lames sur un support. Il peut s’agir d’une dalle béton, une chape de ciment ou de panneaux de contreplaqué. Ce type de pose est particulièrement adaptée pour les sols chauffants. Cependant, elle requiert l’intervention d’un professionnel, notamment si vous souhaitez recouvrir une grande surface.

Les finitions pour un parquet massif

Le parquet massif est généralement vendu à l’état brut, mais il est possible d’en trouver déjà huilé ou vitrifié en usine.

Si vous souhaitez personnaliser votre pièce, les fabricants proposent un large panel de teintes et de textures : brossés, vieillis, cérusés…

Si toutefois vous ne trouvez pas votre bonheur, vous pourrez faire appel à un parqueteur, qui réalisera la finition de votre parquet brut sur place.

Le prix du parquet massif

Le parquet massif reste plus cher qu’un sol stratifié ou contrecollé : il s’agit d’un investissement sur le très long terme. Son prix varie de 40 à 150 € le mètre carré selon les essences de bois, les dimensions nécessaires et les finitions.

Sachez également que la pose clouée est la plus onéreuse. On estime que la fourchette moyenne en TTC d’un projet parquet est comprise entre 1 400 € et 7 000 € environ.

Pour vous donner un ordre d’idées :

  • Chêne blond naturel : 40 à 60 € / m²
  • Teck : 90 à 110 € / m²
  • Wengé : 120 à 140€ / m²

Vous êtes sous le charme de l’authenticité du parquet massif ? Pour en savoir plus, nous vous aidons à choisir l’essence de bois en adéquation avec vos envies déco !

Une maison en bois : Aménager et décorer sa maison avec du bois