Quel parquet poser dans une salle de bain ?

S’offrir l’atmosphère chaleureuse et moderne du parquet dans une salle de bain est possible, à condition de respecter quelques précautions. Comme il s’agit d’une pièce humide, le choix de l’essence, du type de pose et de la finition est déterminant pour assurer une étanchéité parfaite.

Voici tous nos conseils pour installer un joli parquet dans votre salle de bain.

Le type de parquet

Seuls 2 types de parquets conviennent à un usage de salle de bain : le stratifié et le parquet massif. Les parquets flottants ne sont pas recommandés, car l’eau risquerait de s’infiltrer et de provoquer des dégâts. Les bois exotiques sont les plus adaptés aux pièces humides. Toutefois, quelques essences Européennes traitées contre l’humidité peuvent convenir et constitue une alternative économique non négligeable.

Le bois exotique, l’essence à choisir

Poussant dans les régions tropicales ou dominent les fortes pluies et l’humidité constante, les bois exotiques sont naturellement imputrescibles. On les retrouve d’ailleurs souvent dans le mobilier d’extérieur.

Pour les salles de bain, elles sont donc des valeurs sûres qui ne nécessitent quasiment pas d’entretien. On pourra donc miser sur des classiques comme le teck, le bambou, l’iroko, l’ipé, le moabi ou encore le merbau.

Attention : vérifiez la présence de labels lors de votre achat, qui attestent de leur origine et leur respect de l’environnement.

Les essences classiques

Le bois exotique étant relativement onéreux, les essences Européennes sont une alternative possible. Toutefois, elles ne sont pas toutes adaptées et doivent être scrupuleusement choisies et traitées.

Après traitement hydrofuge, quelques-unes sont très résistantes en milieu humide comme le pin maritime, le peuplier, le hêtre, l’épicéa ou le frêne.

Le parquet stratifié

Le stratifié tend davantage vers un revêtement de sol qu’un véritable parquet. Il est constitué de plusieurs couches :

  • Une couche d’usure, constituée de feuilles imprégnées de résine, la rendant résistante aux chocs,
  • Une feuille de décor qui imite l’essence de bois choisie,
  • Un panneau qui sert de support, constitué de fibres de bois à moyenne ou haute densité, qui le rend très résistant,
  • Un contreparement, ou contre-balancement, une feuille collée sur l’envers du revêtement qui lui confère sa stabilité.

Il existe 2 types de stratifiés : l’aggloméré et le bois orienté (ou OSB). Pour une salle de bain, ce dernier est plus résistant et adapté aux pièces humides. De plus, ses couches intermédiaires sont imprégnées soit d’un produit hydrofuge, soit d’une résine vinylique ou mélamine.

Le parquet stratifié se pose facilement et constitue une bonne alternative économique. Toutefois, sachez que si vous opter pour cette solution, il ne vous sera pas possible de poncer le parquet pour le rénover.

Bon à savoir : les sols stratifiés sont classés en fonction de leur résistance à différents facteurs de dégradations (compression, poinçonnement, rayures, taches, etc). Les classes 21 à 23 sont adaptées à un usage domestique, la dernière étant plus adaptée à la salle de bain.

Le type de pose pour une salle de bain

La pose du parquet dans une salle de bain doit prendre en considération les variations hygrométriques et de température dans la pièce. Il faudra donc éviter les lames de bois trop fines, qui s’abîmeront plus facilement.

La pose collée

La pose collée est la plus adaptée à supporter ces variations : elle permet de solidariser les lames entre elles et évite la déformation du parquet. Elle stabilise le sol et offre un réel confort acoustique, essentiel dans cette pièce de détente.

La pose collée s’effectue sur un support parfaitement propre, lisse, plan et sec. Privilégiez une colle polyuréthane, qui possède une grande résistance à l’eau. Le collage s’effectue « en plein » : on encolle la surface de la pièce zone par zone, et on étale la colle en pâte sur l’ensemble des lames à l’aide d’une spatule crantée. On termine avec un maillet afin d’obtenir un bon transfert de la colle sur l’envers du parquet.

Et pour encore plus d’étanchéité, vous pouvez opter pour la pose à joint « pont de bateau », constitué de mastic polyuréthane (généralement blanc ou noir). Très esthétique, elle apportera un côté marin à votre salle de bain.

Les finitions du bois en milieu humide

Bien que la finition vernie s’adapte à toutes les pièces de la maison, elle est fortement déconseillée pour les salles de bain. Le parquet vitrifié est plus vulnérable aux infiltrations d’eau, et le vernis pourrait s’écailler plus rapidement.

Il est donc préférable de se tourner vers une finition huilée. L’huile pénètre rapidement dans le bois et évite ainsi de former une pellicule de protection. Non filmogène, elle ne se limite pas à la surface et traite le bois en profondeur, tout en le laissant respirer.
Maintenant que vous avez toutes les clés pour profiter d’un beau parquait dans votre salle de bain, vous pouvez comparer les différents prix des essences de bois à travers notre revue.

Une maison en bois : Aménager et décorer sa maison avec du bois