Réaliser les fondations de sa maison

Ça y est, vous avez acquis un terrain pour construire votre future maison, toutes nos félicitations !

Avant de retrousser vos manches, il vaut mieux vérifier la composition du sol, la garantie décennale du constructeur, qui peuvent influencer directement les travaux de construction de votre maison.

Mais alors, quelles sont les étapes indispensables tous travaux compris ?

Les étapes de construction de fondations

Avant toute chose, il ne faut pas hésiter à comparer les devis de constructeurs pour négocier les meilleurs tarifs sur votre projet de maison individuelle. Les précisions ci-dessous donnent un aperçu des travaux à concevoir.

Par où commencer ?

Aplanir et faire le terrassement de son terrain

Une pelleteuse ou autre engin de chantier réalise le nettoyage du terrain afin d’enlever les gravats ou autres matières superflues, c’est le décapage, ou décaissement.

La phase préparatoire du terrassement est ensuite déclinée en plusieurs points, et opérée par des acteurs différents :

  • Les fouilles de fondations et des tranchées ;
  • Le nivellement ;
  • L’organisation des travaux d’assainissement, du tracé des canalisations, de l’évacuation des eaux usées, de la fosse septique ;

Cette phase est réalisée par l’entreprise de terrassement de préférence à un moment de l’année où le sol est sec, ou gelé. En fonction de la qualité des déblais, ils sont conservés, ou évacués en dehors du chantier.

Construction des fondations, ce qu’il faut savoir

Les fondations sont le liant entre les sols et votre maison, elles garantissent sa stabilité et sa longévité. La qualité du sol peut réserver des surprises !

Comme vu en introduction, la composition du sol est très importante, car elle impacte directement la qualité des fondations.

A l’instar de l’entreprise de terrassement, c’est le bureau d’études qui vérifie ce point fondamental, pendant la phase préparatoire.

Plus ou moins profondes, ces vérifications s’effectuent avec l’aide d’un technicien. Equipé d’un engin pour sonder le sol, il va forer le terrain en plusieurs endroits.

Le géotechnicien prend le relais en interprétant l’étude des sols. C’est lui qui décide à quelle profondeur il est possible d’accueillir les fondations.

Celle-ci peut varier de 1 à 10 mètres selon les recommandations du bureau d’études !

Des tranchées sont ensuite creusées pour recevoir les treillis permettant de couler une dalle en béton. Réalisée en une seule fois avec un camion-toupie, la dalle est étalée à la pelle. Les travaux de maçonnerie peuvent commencer quand la dalle est sèche.

Ce que prévoit la garantie décennale pour des fondations

Attention, des fondations mal réalisées provoquent des problèmes plus ou moins graves dans une maison :

  • Des infiltrations d’eau ;
  • Des lézardes et fissures ;
  • Des effondrement.

La garantie décennale du constructeur vous protège en cas de litige. Le constructeur est désigné par toutes les entreprises de travaux engagées pour la construction de votre maison, bureau d’études, architectes, terrassement, maçonnerie, etc.

Pour être indemnisé, la garantie doit être souscrite avant le début des travaux impérativement. Elle couvre les dommages survenant après les travaux pendant 10 ans.

Le drainage des fondations

Après construction des fondations, le sol est souvent gorgé d’eau, qui ruisselle naturellement dans la terre. Pour ne pas abîmer les fondations, un drainage périphérique est posé autour des fondations.

Des tuyaux en PVC (ou terre cuite, béton, etc) sont déposés sur des couches isolantes au fonds de tranchées, reliées à des regards. La profondeur des tranchées est égale à celle des fondations.

Ce système facilite l’évacuation des eaux autour des fondations.

La phase de remblaiement des fondations

Les terres accumulées lors de la phase de creusement peuvent être remblayées pour aplanir le terrain, combler les tranchées et déformations causés par le passage des engins de chantier.

La phase fondation terminée, vous pouvez souffler, il ne reste plus que les travaux d’aménagement extérieurs, comme la viabilisation du terrain, les raccordements…

Les différents types de travaux à l’extérieur

Les raccordements des réseaux divers

Les câbles électriques et tuyaux hydrauliques doivent être correctement raccordés par des professionnels, en effet, des normes strictes sont appliquées.

La viabilisation

La viabilisation est le raccordement au réseau de gaz, d’électricité, d’eau, de téléphone, de la fibre pour l’accès à internet…

Si vous construisez en zone rurale et isolée, le terrain peut être plus compliqué à raccorder, et donc plus cher. Cela peut devenir un argument de négociation à l’achat du terrain.

Les finitions

Que votre jardin soit en pente ou non, un enrochement paysager peut avoir pour fonction de soutenir un talus, permettant un meilleur drainage des eaux de ruissellement.

Il faut penser qu’un enrochement peut être agréable à regarder, apportant une touche esthétique à votre aménagement extérieur. Plusieurs techniques existent, avec plus ou moins de succès, comme par exemple le gabion.

En conclusion, il est vivement conseillé de comparer les devis de professionnels pour un projet de fondations.

Nous sommes à l’écoute de vos questions sur les tarifs pratiqués, ainsi que vos besoins spécifiques pour construire la maison de vos rêves !

Une maison en bois : Aménager et décorer sa maison avec du bois