La vitrification de votre parquet en 3 étapes

L’envie vous prend de vous lancer des travaux de rénovation de votre parquet, car vous n’aimez plus son aspect et sa teinte altérés avec le temps? Poncer et vitrifier un parquet est facile à condition de procéder par étapes et en veillant à respecter les temps de séchage des produits.
Selon l’effet que vous souhaitez obtenir pour votre parquet, naturel, mat ou satiné, vous aurez le choix entre plusieurs vitrificateurs dont certains sont plus écologiques à base d’une solution aqueuse. Suivez nos conseils, étape par étape, pour vitrifier votre parquet.

La préparation du sol avant la vitrification

Pensez à vous protéger de la poussière avec un masque de protection et des gants avant de vitrifier un parquet.
La préparation du sol est nécessaire avant la rénovation d’un parquet ancien. L’objectif est de donner au parquet un aspect lisse et uniforme après plusieurs ponçages. Elle comporte 3 étapes :

  • Décaper le parquet s’il est recouvert de cire, d’huile, de colle ou de tout autre produit afin de faciliter le ponçage.
  • Reboucher les trous et les fissures avec une pâte à bois.
  • Traiter le parquet avec un produit anti-insectes (étape optionnelle).

Le ponçage de l’ancien parquet

Le ponçage s’effectue en 3 étapes :

  • Ponçage au papier abrasif à gros grain (40-60) pour retirer les couches de l’ancien vernis et de produit.
  • Ponçage avec papier à grain moyen (80-100).
  • Ponçage au moyen d’un papier à grain fin (120 ou 150) afin d’avoir une finition lisse et fine au toucher.

Poncer le parquet toujours dans les sens de fibres du bois.
Utiliser une ponceuse delta pour les bords et les coins de la pièce et une ponceuse à bande pour le reste de la surface.
Aspirer le sol en profondeur après chaque ponçage afin de le dépoussiérer.

L’application d’une couche primaire

Appliquer une couche primaire appelée fond dur permet de durcir le bois et le rendre moins poreux. Elle prépare le sol à recevoir la couche de vernis qui accrochera mieux sur une surface rugueuse.
Le fond dur est particulièrement intéressant à utiliser pour les parquets en bois tendre (pin, etc.) pour le durcir avant la vitrification.
Le fond dur doit être appliqué sur une surface propre, sèche et lisse au moyen d’un grand spalter ou d’un rouleau et toujours dans le sens des fibres du bois.
Après séchage complet au bout de 2 heures, égrener la surface avec un abrasif fin (grain 120) et dépoussiérer le sol. Le parquet est prêt à être vitrifié.

La vitrification du parquet

Commencer par couvrir les radiateurs et autres accessoires afin de les protéger des éclaboussures. Masquer les plinthes et le bas des portes.
La vitrification commence par les bords et les coins de la pièce. Appliquer une fine couche de vitrificateur au pinceau sur les bords et dans les coins. Il est important que la couche soit fine et uniforme pour obtenir un bon résultat. Veiller à utiliser un pinceau de qualité qui ne perd pas de poils.
Appliquer ensuite le vitrificateur au reste de la pièce en se conformant au mode d’emploi indiqué sur le produit. Utiliser un grand spalter ou un rouleau et appliquer le vernis dans le sens des fibres du bois. Comment procéder ?

  • Appliquer une première couche de vernis, puis une deuxième couche voire une troisième (selon les indications sur le produit);
  • Laisser sécher au minimum 12 heures et au maximum 24 heures entre chaque couche;
  • Égrener entre chaque couche de vernis (ponçage léger en surface à l’aide d’un papier à grain fin) pour obtenir un effet lisse;
  • Passer l’aspirateur pour dépoussiérer le sol;
  • Laisser sécher le sol comme indiqué sur la notice. En règle générale, les meubles peuvent être remis en place après 48 heures. Le vernis n’atteint son niveau de dureté définitif qu’au bout de 5 à 8 jours.

Commencez toujours par le fond de la pièce afin de pouvoir en sortir.

Choisir son vitrificateur

Le choix du vitrificateur se fera en fonction de la fréquence de passage dans la pièce. Il existe deux types de vitrificateurs pour sol. Le vitrificateur monocomposant est utilisé dans les pièces à faible passage comme les chambres.
Pour les pièces très fréquentées comme la cuisine, le bureau ou les escaliers, on privilégiera le vitrificateur bicomposant.
Au niveau de la composition, il existe deux types de produits :

  • Vitrificateur à base d’eau : plus respectueux de l’environnement, car il contient moins de solvants. Il est inodore et il ne fonce pas le bois en préservant sa nuance naturelle.
  • Vitrificateur en résine polyuréthane : donne un aspect ancien au bois.

Trois types de finitions sont possibles selon le vitrificateur choisi :

  • Nature : pour un résultat complètement invisible.
  • Mat : pour un effet naturel.
  • Satiné : pour un rendu soyeux.

Entretien du parquet vitrifié

L’entretien courant du parquet vitrifié s’avère assez simple à condition d’utiliser les bons produits afin de ne pas l’abîmer.
Un balai ou un aspirateur permettent de dépoussiérer le parquet. Veiller à mettre votre aspirateur sur la position brosse afin de ne pas rayer le parquet. Pour laver le sol, il suffit de passer une serpillière humide.
Une fois par an, il est recommandé d’appliquer un rénovateur métallisant qui prolonge la durée de vie du parquet en déposant un film protecteur.
Pour retirer les taches :

  • Graisse, de fruit ou de peinture à l’huile : un peu de polish suffira à les faire disparaître.
  • Chocolat, moutarde ou confiture : un peu d’eau chaude sur un chiffon doux.
  • Eau : utiliser un chiffon imbibé de polish ou d’un mélange d’alcool à brûler et d’huile de lin en quantités équivalentes. Après séchage, lustrer le parquet avec un chiffon doux.
  • Huile : recouvrir la tache de farine ou de talc et laisser agir quelques minutes jusqu’à ce que le gras soit entièrement absorbé.

Pour la cire de bougie qui coule sur le parquet vitrifié, il suffit de la gratter et de passer ensuite un chiffon en microfibre humide.

Une maison en bois : Aménager et décorer sa maison avec du bois